Archives de catégorie : Matos de vape

MOD, atomiseurs, accu, batteries, …

Cool Fire IV, le retour de Innokin

Innokin était extrêmement novateur il y a un an et demi, voir deux ans. Puis ils ont eu une période un peu creuses à faire des choses qui n’ont pas fait beaucoup de bruit et qui – personnellement – ne m’intéressaient pas. Là j’ai craqué pour la Cool Fire IV, une box certes pas révolutionnaire, mais très bien réalisée et élégante et à un prix sympa. Je dois être un des seuls shops de Suisse Romande à l’avoir, notez. L’accu en 18650 semble facile à changer et ça c’est sympa aussi mais ce que je préfère, c’est la prise en main, vraiment très agréable. L’ensemble semble solide et bien réalisé, la finition est légèrement striée ce qui donne une petite vibration de la matière.

Prix: 59.- CHF
Voltage réglable 3.0V à 7.5 V
Wattage réglable de 6.0W à 40W
Résistance minimum : 0.3 Ohm
Maximum 14.5 Amp
Contenance : 2000 mAh
Hauteur : 86 mm

CoolFireIV

 

CoolFireIV_p2

Wood Box

Petite nouveauté chez Fumerolles : Une belle petite box en bois, 2 accu 18650 flat top.
C’est du root, n’importe qui avec un fer à souder pourra la modifier s’il le souhaite – même si ça n’est absolument pas utile – et ça j’aime beaucoup, ça fait très « vape durable ».
Elle est montée en parallèle, c’est à dire que les ampères sont doublés mais que les volts restent à 4.2 théorique.  Elle est signée DamphOrakel, un shop Suisse allemand.
Le bois est beau, le travail assez simple fait pensez aux petites boites qu’on peut rapporter de nos vacances exotiques.

Dimensions: H = 105mm L = 55mm P = 30mm
Prix : 54.- CHF

WoodBox

 

woodbox_open

La vape, c’est coton

Une bonne part de l’art du reconstructible, c’est de mettre le bon coton de la bonne manière. Dans les tank, il faut que le coton soit assez aéré pour assurer une bonne capillarité et en même temps il faut qu’il y en ait assez pour que ça ne coule pas. Bref il faut le juste milieu. Dans un dripper, c’est moins critique mais il faut quand même ne pas trop en mettre tout en remplissant le coil. Il faut que le coton coulisse facilement dans le coil mais qu’il touche de tous côtés. Ne surtout pas bourrer et compresser le coton. On dit qu’il faut une fibre bio,non traitée et surtout non blanchie au chlore. N’importe quel coton peut fonctionner, j’ai même eu vent d’une galère – zut, plus de coton – qui a fini avec du PQ. Attention aux goûts résiduels 🙂

3 produits très réputés sortent du lot, clairement. Le plus ancien – il existait avant la vape – est le Koh Gen Do. C’est une marque de cosmétiques japonaise qui produit des carrés de ouate démaquillants d’une qualité incroyable. Les Japonais sont vraiment les maîtres du coton. Le Coton Bacon, lui, est réalisé à base de coton cardé (aussi nommé coton écru) mais qui a reçu un traitement spécifique pour la vape pour le rendre propre et hydrophile. La Fiber Freaks, elle, n’est en réalité pas du coton mais une fibre de cellulose qui est le principal composant du coton. Ces 3 produits sont excellents.

Pour juste enfiler un bout de mèche vite fait sur un dripper,  je préfère le Koh Gen Do à cause de sa simplicité d’usage.

Parce qu’il est « so puffy » – super aéré – avec une capillarité extrême et un volume imposant, quand j’ai 30 secondes de plus je prends la Fiber Freaks densité 1. Spécialement quand c’est pas évident d’assurer une bonne capillarité.

Enfin le coton Bacon, lui, est le seul « USP Grade », c’est à dire qu’il a passé tous les tests sanitaires possibles. Il est plus long et donc on peut réaliser plus facilement de longues mèches, il est plus dense aussi et convient mieux que les autres pour faire des mèches en forme de ficelle.
coton

Gamma, de Meka Mod

Il est là, il est beau, il envoie grave :

Le gamma, 3ème Meka Mod.
Entièrement fabriqué en Suisse, ce mod valaisan propose le choix entre la sécurité et la puissance brute.
En version sécurité, ce mod propose un petit système de topcap qui fait un ou deux mm de haut pour vous protéger des courts circuits, ainsi qu’un petit fusible contre le switch qui déclenche en cas de surtension.  Si on souhait pousser les Watt à coin, on peut virer tout ça et mettre le kit powervaping, livré à part. Mais on fait sauter la garantie si on fait ça : Pour Alain, le moddeur, ce type de vape est réservée aux connaisseurs. Premier distributeur du Gamma sur Lausanne, j’ai en stock toute la gamme des Meka : L’Alpha, le Beta et le Gamma TR

Gamma

Storm V2 by Focus Ecig

A l’origine le Storm V2 vient de chez Orieco. Mais de ce que j’ai pu comprendre, le moddeur qui l’a créé a fondé sa propre boite, Focus Ecig. Depuis il continue de fabriquer son bébé sous un autre nom, il a ensuite créé le 2Wind et le Hobbit que je vends également.  C’est un petit dripper pas cher parce que Chinois, mais de qualité. Les chinois sont capables du pire comme du meilleur, mais toujours à des prix attractifs, c’est marrant.

Bref, le Storm V2 offre une vape medium, c’est à dire aérienne mais pas trop. Le dripper commence à envoyer à 0.5 ohm et commence à saturer vers 0.15 ohm en meca. En général je le coil à 0.2 parce que j’aime quand ça envoie. Airflow réglable, simple ou double coil. 22mm de diamètre.

wpid-wp-1433440729868.jpeg

Mutation X et XL

Cette gamme de driper est célèbre pour une raison simple : elle fait le job.
Entendez par là que c’est un monstre.
Pour réveiller cet atomiseur hors norme, il faut descendre dans les ohm en meca au delà de la spécification de la plupart des accu. Le «petit» 22mm commence à rendre les saveurs à 0.2 ohm. Le gros 30mm se réveille vers 0.15 ohm environ. Si vous faites des coils plus haut, vous direz comme on l’entend souvent «c’est un ato pour faire de gros nuage, mais la saveur n’est pas là» logique, avec 6 tours de kanthal 0.3 le mutation est comme un grand lit où dort une petite fille sage, toute seule.
Le mutation X, ils pourraient le nommer mutation XXX, il est taillé pour du porn coil.  Et vu son prix, on peut en acheter plusieurs pour ne pas avoir à détruire nos montages favoris a chaque fois que l’envie de créer un nouveau coil de folie nous prends.

Du reste si vous regardez les vidéo, une fois sur deux les mecs utilisent un mutation pour leur montage.

image

Akuma v3 de GP Custom

Le tube de l’akuma v1 était un cuivre. La V2 noire et la V3 est en cuivre chrome sablé. Au touché, c’est du velours, mais le chrome est extrêmement résistant aux chocs. Le mien, qui a dégusté le bitume à plusieurs reprises, est un poil marqué mais pas rayé. Pourtant je le traîne partout et tous les jours depuis plus de 6 mois. Le switch a connu quelques mésaventures au fil du temps, bien entendu, mais j’ai toujours pu le redresser. Si vous avez un akuma bloqué, passez me voir, je vous le remet en état sans problèmes. Les connecteurs en argent ne bougent pas, par contre les pas de vis en cuivrent nécessitent un petit nettoyage de temps à autre. Je le met tout démonté dans un bain à ultra-son avec de l’eau, du vinaigre et un peu de produit vaisselle, et il ressort à nouveau punchy, avec une super conductivité. Pour une fois on sort du style « Dark Kevin » avec un design élégant et subtile. Un poil clinquant au début, il se patine vite pour prendre un aspect plus doux.

En 22mm, ce Mod est vendu avec 3 tubes pour s’adapter à des accu 18650, 18500 et 18350.
Le top cap a un système de réglage qui permet d’être flush avec tous les ato et tous les accu. Le switch est verrouillable.

Akuma

Le Lemo de Eleaf

Le Lemo est un atomiseur original chinois de la famille du Kaifun. Comprenez par là qu’il a un plateau basé sur le même principe.
Par contre si le kayfun est plutôt «seré», le Lemo offre une vape XL avec un des  plus gros airflow des tank actuellement sur le marché.

La particularité du Lemo ne s’arrête pas à un gros airflow. Le plateau aussi est super large, on peut y placer des coils en tiger de 3mm de diamètre intérieur sans soucis et en positionnant bien le coton on peut envoyer 75 W sans dry.

image

Hobbit by Focus Ecig

Le hobbit est petit. Contrairement à la légende, il n’a pas les pieds poillus. C’est un petit dripper single coil qui a un super rendu de saveurs. Sa particularité est de faire 18mm, donc il ne sera pas flush sur la grande majorité des mods. C’est pas grave du tout : c’est un driper de dégustation, presque un outil. Est ce qu’on choisis un tournevis pour qu’il soit assortis à sa salopette de travail ? Le but du hobbit est atteint : on le coil en 3 minutes, on change le coton en 30 secondes, les saveurs sont là.

image

Alpha de Meka Mod

Le premier de la série Meka Mod, l’alpha donne le ton :
haut de gamme made in Switzerland.
Conductivité impressionnante, simplicité et élégance.
Le switch, novateur, se verrouille d’un quart de tour, facile d’une seule main.

Livré avec 3 tubes, un support et un adaptateur pour accu avec ou sans téton, il fonctionne sur des accu 18650, 18500 et 18350.

alpha